TERMINAL

TERMINAL

TERMINAL

Minibus électriques automatisés pour les navetteurs transfrontaliers

Résumé du projet

L’objectif du projet est de mener une étude sur les véhicules automatisés destinés à la circulation transfrontalière. À cette fin, le cadre juridique et organisationnel est examiné et des scénarios appropriés sont sélectionnés pour l’évaluation. Les implémentations de prototypes sont réalisées sur base de deux itinéraires. Un bus électrique automatisé sera utilisé sur le trajet entre FRA et FR. Sur le trajet entre FR et LU, un véhicule conventionnel sera utilisé pour collecter des données. Ces données vont être utilisées pour les systèmes autonomes d’une voiture expérimentale. Sur base de données techniques et d’enquêtes auprès des utilisateurs, des évaluations seront réalisées et de nouveaux modèles de mobilité seront développés. Des recommandations d’action pour les prestataires de transports publics et les responsables politiques seront issues des évaluations. Le projet traite également des effets de la conduite automatisée sur les employés des entreprises de transport public.

Début du projet

01/01/2019

Fin du projet

30/09/2022

Coût total du projet

3 083 627,56 EUR

Montant FEDER

1 844 481,35 EUR

Taux de cofinancement FEDER
0%

Opérateurs du projet

Bénéficiaire chef de file

La presse en parle

Projets de la même thématique

MMUST
MMUST

Projet unique au niveau européen, le projet MMUST propose de créer un outil d’aide à la décision en faveur de la mobilité transfrontalière en Grande

Ticketing SaarMoselle
Ticketing Sarre-Moselle

Le projet Ticketing Sarre Moselle a permis d’expérimenter une solution billettique pour les transports en commun routiers, visant à développer l’intermodalité. Le système billettique retenu

Mobilité douce 3 frontières
Mobilité douce 3 frontières

Une des problématiques récurrentes de l’agglomération des trois frontières est l’engorgement systématique du réseau routier aux heures de pointe. Plus de 120.000 Belges ou Français