Saar-Lux-INFE

Saar-Lux-INFE

Compétition inclusive d'escrime sarroise-luxembourgeoise

Résumé du projet

Les deux partenaires du projet ont planifié conjointement ce projet, dans le cadre duquel deux tournois transfrontaliers incluant des épreuves d’escrime pour les personnes actives, les jeunes et les personnes handicapées seront organisés, l’un en Sarre et l’autre au Luxembourg. Ces deux tournois sont notamment ouverts aux escrimeurs en fauteuil roulant. En principe, toute personne peut participer à l’escrime en fauteuil roulant, qui est désavantagée par rapport à l’escrime pour personnes non handicapées en raison d’une restriction permanente. Cela concerne non seulement les personnes en fauteuil roulant, mais aussi les personnes amputées ou ayant un genou raide. L’escrime en fauteuil roulant est un sport passionnant et très inclusif qui offre un grand potentiel. Dans ce sport, les escrimeurs peuvent également s’asseoir dans un fauteuil roulant pour se battre littéralement à hauteur des yeux avec les athlètes handicapés. Afin de promouvoir la compréhension mutuelle et d’offrir des possibilités de communication au-delà du tournoi, un tournoi dans laquelle les deux clubs se présentent et surtout décrivent l’escrime en fauteuil roulant sous ses nombreuses facettes sera présentée sur les lieux du tournoi. Cet tournoi escrime sera conçue conjointement par les deux partenaires du projet et servira de cadre à des informations transfrontalières sur l’escrime en fauteuil roulant en général et sur les clubs respectifs en particulier, les jours de tournoi.

Début du projet

01/07/2021

Fin du projet

31/12/2022

Coût total du projet

21 900 EUR

Montant FEDER

19 710 EUR

Taux de cofinancement FEDER
0%

Opérateurs du projet

Bénéficiaire chef de file

Liens

Documents et médias

Projets de la même thématique

Interreg Judo Cooperation
IJC

Résultats du projets en quelques chiffres : 86 déplacements dans toute l’Europe avec l’équipe Interreg Judo Coopération pour représenter la Grande Région à l’international. 34

RADIÔME

Le projet met en réseau 10 artistes sonores de la Grande Région et crée des rencontres avec le public – en direct, via la radio

Numérique et confinement

La Passerelle et le centre NADJA vont mener une réflexion sur le changement de point de vue concernant l’usage des outils numériques par les professionnels